Tentative de Fraude: Qui veut le poste de Issa Bonkoungou de l’ODT?

Le président de l’Organisation pour la Démocratie Et le Travail (ODT), monsieur Issa Anatole BONKOUGOU a convoqué d’urgence une conférence de presse ce mercredi 18 novembre 2020 au siège du parti sis à tanghin. Il s’agit pour lui de dénoncer une fraude électorale en cours contre son parti orchestré par un certain Abou OUEDRAOGO.

La campagne électorale pour les législative tire vers sa fin et la concurrence est rude entre les partis. Si la voie légitime est de convaincre la population, certains ont décidé de faire autrement. Il s’agit de la fraude. En effet, le spécimen du parti ODT a été remplacé par un autre fictif et qui ne se trouve pas sur le bulletin et distribué à la population à travers des portes à portes dans la province de Kadiogo. C’est donc au détriment du parti que s’inscrit cette forfaiture.

Les spécimens ont été présentés aux journalistes pour montrer l’infraction

Les faits remontent depuis hier où certains militants du parti qui sont en alerte maximum ont constaté cette inégalité sur les bulletins d’un autre parti qui faisait de porte à porte dans la province de Kadiogo. Selon le président du parti, des faits de ce genre avaient été constatés en 2012 où « une fraude pareille avait été signalée avec des urnes transportés par des candidats à l’époque ce qui a occasionné la reprise des élections à coup de millions supporté par le contribuable ». Dès lors, il était impératif de trouver une solution d’où la convocation de cette conférence de presse. Le parti a d’abord interpellé la Commission Électorale Nationale Indépendante, qui selon lui a pris le fait à la légère car cette dernière lui dit d’aller signaler à la gendarmerie. Le procureur du Faso est également saisi par le parti.

Qui est-ce qui est à l’origine de cette forfaiture ?

Pour le président BONKOUGOU, il s’agirait d’une certaine imprimerie située à Dapoya appartenant à un militant du Mouvement du Peuple pour Progrès (MPP) nommé Abou Ouedraogo par ailleurs secrétaire général de l’arrondissement 6. C’est avec stupéfaction que le président s’adresse à la nation de la sorte « Si rien n’est fait, et si d’aventure nous constatons un seul de ce type de bulletin dans les urnes le jour des élections, nous demanderons l’annulation pure et simple des élections dans la province du Kadiogo par tous les moyens ».

 Soumaïla SAVADOGO, stagiaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :