Message intégral des voeux du maire de la commune de Fada N’Gourma

Vœux du nouvel de Monsieur Yendifimba Jean-Claude LOUARI
Maire de la Commune de Fada N’Gourma

Chères concitoyennes, chers concitoyens
Au seuil de la nouvelle année 2020, qui marque aussi le début d’une nouvelle décennie, il me plaît de vous présenter, au nom du conseil municipal, du personnel de la Commune de Fada N’Gourma et au mien propre, mes vœux les meilleurs, de paix, de cohésion sociale, gage de toutes actions de développement.
En ce moment précis :

• j’ai une pensée pour nos frères d’ici et d’ailleurs, sauvagement assassinés du fait de leur foi ou pour des raisons inavouées inavouables;
• J’ai une pensée pour tous ces fidèles croyants de toutes les confessions religieuses qui ne peuvent plus se réunir pour prier dans leurs temples, leurs églises ou leurs mosquées ;
• J’ai une pensée pour tous les déplacés internes, qui ont été contraints, du jour au lendemain, de fuir de leurs domiciles et de leurs villages pour avoir la vive sauve,
• J’ai une pensée pour toutes ces personnes qui la nuit venue, ne peuvent plus dormir chez elles, de peur d’être surprises dans leur sommeil par les marchands de la terreur ,
• J’ai une pensée pour toutes ces familles éplorées, parce qu’elles ont perdu un être cher,
• J’ai enfin une pensée pour nos vaillants FDS, qui au péril de leurs vies, protègent nos vies à nous.

Chers concitoyennes, chers concitoyens

l’année 2019, a été une année très éprouvante pour notre commune toute entière à plusieurs points de vue. Faut-il encore le rappeler, nous avons perdus plusieurs dizaines de concitoyens , de toute confession religieuse, ethnique, professionnelle et sociale. Plusieurs dizaines d’établissements scolaires ont été contraints à la fermeture ; des dizaines de milliers de populations fuient leurs villages, créant la panique et une psychose généralisée.

Cette situation sans précédent dans l’histoire du Burkina Faso, causée par des individus sans foi ni loi, met en péril le développement de notre pays. Cette guerre qui nous est imposée, nous oblige à une mobilisation sans faille pour la défense de la patrie. En rappel SEM Rock Marc Christian KABORE, Président du Faso, dans son adresse à la nation le 07 Novembre dernier, Interpellait tous les burkinabé à cette prise de conscience et à l’engagement de chacun. Je profite de l’occasion pour saluer la réponse de la jeunesse à l’appel du Président du Faso à la mobilisation générale. J’exhorte toutes les citoyennes et tous les citoyens, les patriotes de tout bord, à ne pas baisser les bras, à persévérer dans la collaboration avec les FDS afin de chasser définitivement ces terroristes hors de notre très cher pays.

Chers concitoyennes, chers concitoyens

Dans notre histoire lointaine ou récente, chaque génération de notre cher Faso a dû, à un moment donné ou à un autre, faire face à un défi. Nous pouvons citer en exemple, l’esclavage, la colonisation, les travaux forcés, les luttes d’indépendance, les luttes pour l’instauration d’une nation libre et démocratique. Et pour ce qui est de notre génération, la lutte contre le terrorisme et pour la culture de la cohésion sociale sont nos défis. Nous nous devons de les relever avec courage, détermination, parce qu’aucune autre alternative n’est envisageable. Nous devons en sortir victorieux car notre survie en dépend. Mais au-delà de notre survie, pour les générations futures, nous avons l’absolue obligation de céder une nation prospère et débarrassée du terrorisme, comme nos devantiers l’ont fait pour nous.

Chers concitoyennes, chers concitoyens
Au regard des milliers de Personnes Déplacées Internes dans notre commune, j’invite tous ceux qui, dans la limite du possible, peuvent apporter un quelconque réconfort ou un sourire, à le faire avec enthousiasme et détermination, car ces déplacés ont dû laisser tout derrière eux.
J’invite aussi, tout un chacun à la prudence !! Prudence dans la circulation, prudence dans nos propos et prudence dans nos multiples déplacements et relations !!! Soyons fair-play dans nos lieux de fête. Respectons le deuil et la souffrance des autres et respectons toujours l’heure du couvre-feu !!!

2020 marquera, j’en suis convaincu, un nouveau départ pour notre pays et notre commune à tout point de vue. Elle sera une année de Paix retrouvée, de Cohésion Sociale, de Succès et de Prospérité pour toutes et tous.

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2020
Puisse Dieu bénir la Commune de Fada N’Gourma, la Région de l’Est et la Burkina Faso tout entier.
Je vous remercie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :