Dr CLAUDE AIME TASSEMBEDO: « Mon parti c’est celui de Dieu et des hommes »

Fada N’gourma, c’est la localité qui a accueilli le candidat indépendant ce mardi 17 novembre 2020. Accompagné toujours par ses militants et sympathisants, il entend galvaniser les habitants de la localité pour qu’au soir du 22 novembre la victoire leur soit acquise. Pour la journée du 18 novembre 2020,il était avec les populations déplacées de Fada.

Fada N’Gourma, une ville difficile d’accès à cause du mauvais état de la route. Le candidat était accompagné par une escorte militaire du fait de la difficile et préoccupante situation sécuritaire. Dr Tassembedo a besoin du soutien de la population pour faire de « la révolution politique en marche » une réalité. Il n’a pas donc hésiter un seul instant a-t-il dit à venir dans le Gulmu pour leur parler à cœur ouvert. Dès son arrivé sur le sol de Diaba Lompo, sa première visite a été au Centre de Formation Professionnel (CFP) de la ville.

Pour le candidat, ce choix se justifie du fait qu’il est enseignant et que selon lui « tout développement est assis sur l’éducation » , et lui, il en fait une priorité. Pour ce faire, il envisage mettre les acteurs de l’éducation dans un mécanisme où il seront bien formés. Il rajoute que tout cela se fera dans la paix puisqu’il travaillera à repousser les terroristes loin des centres d’éducation grâces aux différentes bases militaires qui seront implantées un peu partout dans des lieux stratégiques. Il a par ailleurs souligner au corps enseignant présent qu’il n’a pas de parti et que lui son parti c’est celui de « Dieu et des hommes« .

Dr Tassembédo était avec les déplacés de Fada N’Gourma

« Depuis que la campagne a commencée aucun candidat n’est venu vers nous » a affirmé le représentant des déplacés internes Thiombiano Madja. C’était au secteur 11. Avec des visages tristes et désemparés, des déplacés n’arrivaient pas à cacher le sentiment de joie et de considération envers le geste du candidat. En effet, le candidat, après avoir échangé avec les déplacés a offert des vivres.

Compatissant à la souffrance des déplacés, le candidat a tenu à préciser que venir voir les déplacés était une priorité pour lui. Il leur a promis qu’une fois élu il va changer leur situation en les ramenant chacun dans sa localité respective. Avant de s’en aller, il a tenu à préciser que « ce don n’est pas pour acheter une voix et encore moins une conscience« .

La tournée du candidat, après avoir rencontré les déplacés, a continué sur la place du grand marché de Fada pour des échanges de proximité. L’occasion faisant le larron, le candidat a profité d’un regroupement de femmes pour expliquer brièvement son programme et son offre politique. C’est après ce périple et après avoir été rassuré par ses dernières de voter pour lui, qu’il a regagné Ouagadougou.


Elodie GUIGMA, Stagiaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :