« Roch doit demander pardon à Zida » selon le GZP

La Génération Zida pour la Patrie (GZP) a mis en place sa coordination régionale de l’Est. Ce samedi 19 Octobre 2019, la coordination régionale a invité les jeunes de la région de l’Est à se mobiliser pour la candidature de Yacouba Isaac ZIDA en 2020. C’était au cours d’une conférence de presse.

Zida a séjourné dans la région de l’Est ce jour 19 Octobre 2019. La Génération Zida pour la patrie a rencontré les jeunes de la région de l’Est. Cette rencontre entre dans le cadre des activités de mise en place des coordinations régionales lancée depuis le 16 février 2019.

Pour le GZP, c’est après avoir traversé une période de suspicion et d’intimidation que le mouvement « a décidé de rompre avec la politique politicienne ». Les militants de ce mouvements sont prêts à faire de Zida, « leur homme » et « leur candidats ».

Pour eux, ‘l »homme est exceptionnel… Il est une boussole pour tous. ». Selon les conférenciers, la rencontre de ce jour est de présenter Yacouba Isaac ZIDA comme l’homme qui peut « piloter des institutions fortes ». En effet, devant plus de deux cent (200) jeunes, la coordination nationale a tenté tant bien que mal de présenter Zida comme le « messi » du Burkina. Selon eux, leur candidat a la capacité de « faire du Burkina un havre de paix« .

Ils invitent donc tous les jeunes de la région de l’Est, à se mobiliser pour appeler à la candidature de Yacouba Isaac ZIDA, car l’« heure est grave ». Après avoir tenté de salir l’image de leur idole, le pouvoir du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) se résigne à suivre les pas de ZIDA pour sauver le Burkina. Selon eux, « Le président Roch devrait demandé pardon à ZIDA » pour avoir « menti sur lui durant deux (02) ans ».

Après deux heures d’échanges avec les jeunes du Gulmu, le mouvement « Génération Zida pour la Patrie » a installé de façon officielle la coordination régionale. Cette coordination a pour mission de faire de Zida, l’idole des jeunes en les invitant à se mobiliser fortement pour la présidentielle de 2020.

Selon les conférenciers, plus d’une dizaine de partis politiques sont déjà en rang de bataille pour accompagner le programme de ZIDA en 2020. Il n’attendent que les urnes pour proclamer ZIDA comme « le messi » du Burkina.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :