« Nuit de l’Est à l’Ouest »: Un pari gagné pour une première édition

Tenue le vendredi 30 Octobre 2020, la nuit dénommée « La nuit de l’est à l’Ouest » a mis à l’honneur les cultures des pays goulmantchés et celles des pays yadga au Burkina Faso. Cette célébration, étalée en deux étapes (une foire gastronomique et une nuit culturelle) et s’est tenue à la maison de la culture Anselme Titianma SANON de Bobo-Dioulasso.

« La nuit de l’Est à l’Ouest » est une activité initiée pour promouvoir la parenté à plaisanterie entre les peuples de l’est et du Nord du Burkina Faso. Initiée par la maison de la culture de Bobo-Dioulasso, elle a reçu la collaboration et la participation de plusieurs associations. Ces associations sont éssentiellement des ressortissants des régions de l’Est, du Nord et d’autres communautés résidant à Bobo-Dioulasso.

Durant la journée, les populations ressortissantes ou venues des deux contrées, ont démontré leurs talents culinaires par une foire gastronomique avec une exposition de mets traditionnels des deux communautés.

Ainsi, durant toute la journée, on pouvait voir les visiteurs se régaler du gaonré, du zamnin, du gapal, du tô, du babenda, de la bière traditionnelle encore appelé tchapalo, du bambara, des brochettes traditionnels et bien d’autres sont différents plats qui ont présent à cette foire.

« Vous êtes chez vous ici » c’est par ces mots que le maire de la commune de Bobo-Dioulasso Brahima SANOU a souhaité la bienvenue aux communautés de l’Est présentent à la soirée culturelle. Cette nuit culturelle a connu la participation de Monseigneur Anselme Titianma SANON et bien d’autres personnalités venues rehausser la notoriété de cette initiative.

Haute en couleur, cette nuit du live a fait vibrer la maison de la culture avec des artistes de l’Est comme Axelle Kidann, Prince Omar, la troupe Gaanta et Kanfido le créateur, Finfou. Il y avait des artistes de la région du Nord et de l’Ouest comme la troupe Djuiguiya de bobo, Bakary DEMBELE et la troupe Kolma de Bama. La musique n’a pas seulement été la seule discipline artistique, Il y avait également un défilé de mode. Un défilé qui a mis en valeur le bazin garni de brodérie. C’etait une collection de vêtement homme de la maison ZS couture.
La soirée a pris fin sous le rythme des tam-tam de la troupe Kolma de Bama.

Les autorités présentes ne se sont pas fait prié pour accompagner la troupe avec des pas de danse. Le directeur générale de la maison de la culture de Bobo-Dioulasso Etienne LOMPO promets que l’activité deviendra épisodique à l’avenir.

Elodie GUIGMA, stagiaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :