Chefferie de Gulmu: Quand les héritiers se concertent!

Le Gulmu est toujours à la recherche d’un successeur à son défunt roi, sa majesté Kupiendieli. Toutes les 31 lignées royales du Numbado (Roi des gourmantche) ont été convoquées et ont répondu présentes à une réunion de concertation pour une succession paisible ce samedi 07 décembre 2019. Cette rencontre selon les participants a servi de cadre pour chaque lignée de réaffirmer son adhésion pour une cohésion sociale.

C’est dans une ambiance féerique entretenue par des salutations et des cris de joie de plusieurs de se retrouver que s’est tenue la rencontre. A l’occasion, l’on a enregistré la présence de toutes les lignées royales du Numbado. Une aubaine pour les griots de se mettre en évidence en harcelant les princes dans l’espoir d’être remerciés par des billets de banque.

Depuis le 17 Août 2019, tout le Gulmu a été attristé par le décès du roi, sa Majesté Kupiendieli, après plus de 17 ans de règne. Depuis lors, il y’a une vacance de pouvoir, et l’intérim de la chefferie est assurée par le Diebado (Le chef de la cour).

La succession au défunt chef, prend du temps à se concrétiser. Selon les rumeurs dans la ville, plus d’une dizaine de candidats convoitent tous le fauteuil royal et personne ne veut lâcher. Cette rencontre tombe donc à point nommé surtout dans le contexte particulièrement difficile marqué par la crise sécuritaire qui frappe la région de l’Est.

De longue date, la succession s’est toujours faite autour d’un long processus de concertation lorsque plusieurs candidatures sont enregistrées. Et cela, en vue d’opérer un choix judicieux afin que le nouveau roi soit réellement un homme de consensus. Selon les membres de la cour royale de Fada, « les candidatures sont toujours déposées auprès du collège des notables, mais le nouveau roi est choisi après consultation du collège ».

Une délégation des princes du Gulmu a rendu visite aux autorités administratives

Pour le présent cas, les princes héritiers ont décidé de façon unanime de se rencontrer pour discuter afin d’éviter une éventuelle crise. Pour étayer leurs dires, ils ont initié une série de visites qui les a conduit successivement chez le Gouverneur de l’Est, le Haut Commissaire, le maire de Fada et les notables de la cour royale.

Une délégation des princes a rendu visite aux notables de la cour royale

A chaque visite, ils ont réaffirmé leur volonté de ne pas voir la politique intervenir dans cette histoire de succession au trône. Les notables à l’unanimité ont salué la démarche et bénissent la cohésion de l’ensemble des princes. Ils se sont engagé à assumer la responsabilité qui leurs revient dans le processus de désignation du souverain du Gulmu.

Van Marcel OUOBA, Gulmu Info

Crédit Photo: Pascal THIOMBIANO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :